Nantes stad i Frankrike med operahus

Nantes

Nantes stad i Frankrike med operahus

Nantes är en stad och kommun i västra Frankrike. Nantes är den sjätte största staden i Frankrike och största staden i departementet Loire-Atlantique och i den administrativa regionen Pays de la Loire.

Nantes – In English

Nantes – Travel Guide

Université Nantes

FC Nantes

L’EDITO DU DIRECTEUR GENERAL

Que deux villes réussissent depuis 2002 à unir leurs politiques lyriques n’est pas seulement l’originalité d’Angers Nantes Opéra, c’est aussi sa force. D’autres villes, d’autres maisons, sceptiques hier encore sur le devenir d’une telle aventure, la regardent avec envie alors que se resserrent les budgets municipaux, départementaux, régionaux, consacrés à la culture. L’opéra est un art complexe, mêlant théâtre et musique, mobilisant beaucoup de femmes et d’hommes, faisant appel à de nombreux métiers comme autant d’artisanats d’art. Cela le rend plus lourd et donc plus vulnérable que d’autres formes de spectacle vivant. Cette union de deux villes nous a permis de résister mieux que d’autres et de prouver que les maisons d’opéra peuvent vivre autrement en multipliant collaborations et coproductions qui augmentent la diffusion des œuvres. Car c’est bien là l’essentiel de nos missions que de permettre aux œuvres lyriques que nous produisons et créons de se faire entendre sur un territoire de plus en plus vaste par une population de plus en plus nombreuse et diversifiée.
Encore faut-il être convaincu que la vraie richesse de l’opéra ne tient pas à son apparat mais à sa nature si originale, entièrement vouée, dévouée à l’art. Je le suis et, depuis janvier 2003, je refuse de fabriquer du rêve ou de diriger un centre de loisirs haut de gamme, je veux rester digne de ce formidable outil de culture que l’on m’a confié. Je tiens à ce que notre maison profite au plus grand nombre et les Histoires sacrées que nous jouerons cette saison dans les églises ligériennes avec l’aide de la Région en sont une nouvelle illustration. Mais je veille surtout, sans écouter les sirènes bien pensantes, à ce que nous restions cet espace d’art et de liberté d’expression pour lequel j’encourage mon équipe à se battre chaque jour.
Il y a peu, ce combat pouvait sembler un caprice d’un autre temps, irrationnel économiquement, absurde socialement. Et voilà que pour de tragiques raisons l’art et la liberté d’expression se sont retrouvés au centre de l’actualité ces derniers mois. J’ai, comme vous, éprouvé énormément de tristesse en constatant que l’on pouvait mourir d’un simple dessin, en voyant des œuvres millénaires méticuleusement détruites. J’ai également ressenti beaucoup de honte à l’idée que ces actes barbares puissent rappeler, mieux que bien des discours, la valeur symbolique et sacrée de la culture.
S’il faut tirer leçon de ces crimes contre l’âme même des hommes, c’est que l’art n’a pas besoin d’être défendu pour prouver son importance mais qu’il lui suffit d’exister pour justifier de sa valeur, c’est que la liberté d’expression ne se nourrit pas d’exceptions mais de courage. Regardez la saison que je vous livre aujourd’hui, riche et contrastée comme notre monde, elle est justement souvent faite de ce courage. Je pense évidemment à celui de ces artistes qui, en 1943, au camp de concentration de Terezín, ont trouvé la force d’écrire et répéter L’Empereur d’Atlantis, une farce macabre jetée au visage du nazisme. Ou à celui de Agustín Gómez-Arcos, exilé pour retrouver une parole libre, dont la Maria Republica, portant en elle les blessures et les douleurs du franquisme, renaît aujourd’hui en opéra comme une revanche sur l’histoire. Mais au-delà, l’opéra, quand il accepte pleinement d’être un art, chargé de sens et d’une certaine arrogance envers le monde sur lequel il porte le regard, fait preuve de ce courage qui force l’admiration et grandit celui qui s’en nourrit.
Jean-Paul Davois
Directeur général

Angers Nantes Opéra

Related posts