Opéra des Landes

operadeslandes
Opéra des Landes

Opéra des Landes

Tremplin de jeunes chanteurs français, mises en scène innovantes et respectueuses du texte, programme ambitieux, tarifs modestes, public fidèle.

Pour que l’opéra reste un art populaire.

L’Opéra des Landes, depuis 2001, produit et représente chaque été à Soustons un opéra du répertoire, en intégralité, pivot d’un festival de musique, explorant le répertoire classique, contemporain, vocal. Jouer dans un théâtre de taille modeste favorise un choc de proximité, sans déroger à l’exigence du respect de la partition et du texte, entre les oeuvres (sous-titrées si nécessaire), l’orchestre (musiciens professionnels, certains professeurs au Conservatoire des Landes), les solistes (jeunes talents et/ou artistes en carrière internationale), le chœur amateur (préparé et encadré vocalement et scéniquement par des artistes en carrière), la scénographie (toujours créative), le public. Création, qualité, professionnalisme, transparence, proximité, exigence administrative sont les maîtres mots de l’Opéra des Landes Dans un contexte financier difficile pour le genre opéra, nous avons la fierté de maintenir l’un des deux seuls festivals du genre en Aquitaine. Boudé par les Scènes Nationales et les Théâtres Nationaux parce que trop cher en production, l’opéra draine un public de connaisseurs, mais aussi de novices, jeunes et moins jeunes. Le succès des retransmissions en direct au cinéma, la difficulté de se procurer une place confortable dans les institutions des grandes villes françaises prouve le dynamisme et la popularité du genre.

Les Artistes

Artistes confirmés et jeunes talents, français, professionnels ou grands élèves hissent nos spectacles à un niveau de qualité reconnu par un public exigeant. Ariane Matiakh, chef de Tosca et de Lucia fut par la suite chef-assistant à l’Opéra de Montpellier et mène une belle carrière de chef d’orchestre lyrique et symphonique; après avoir dirigé la Chauve-Souris, Laurent Alvaro en a été le chef-assistant au Festival de Salzbourg et mène une brillante carrière de chanteur soliste. Il chantera Winterreise cet été. Jean Goyetche (Lucia, Belle Hélène, Norma, Flûte Enchantée, Don Giovanni, Iphigénie en Tauride) chante régulièrement des premiers rôles à l’Opéra de Limoges, à l’Opéra d’Avignon, etc., Patrice Couerbe, concepteur décor et régisseur général de 2001 à 2010, fut chef- accessoiriste à l’Opéra de Monte-Carlo et construit des décors pour l’événementiel dans l’Europe entière, Mathieu Pordoy, chef de chant saint-paulois de l’Opéra des Landes jusqu’en 2007, assume désormais cette fonction au Théâtre du Châtelet, à l’Opéra- Comique, à l’Opéra de Monte-Carlo, au Festival d’Aix-en-Provence, au Théâtre du Capitole, etc., Kristian Paul, (Lucia di Lammermoor, Tosca, Butterfly, Mr Choufleuri, Traviata, Mireille) à chanté notamment Ourrias au Grand-Théâtre de Tours, les 4 Diables des Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Berne, Crespel au Staatsoper de Munich. Marie Datcharry, chef de chant saint-pauloise que nous retrouverons pour La Bohème et Carmen a pour intégré le prestigieux Conservatoire royal de Bruxelles, Khatouna Gadelia et Thomas Dear, Mimi et Colline dans La Bohème, ont chanté ces rôles respectivement à l’Opéra de Saint Etienne et à l’Opéra de Nice.Maëla Vergnes, Laetitia Roussely, artistes lyriques professionnelles, ont découvert l’art lyrique grâce aux rôles que nous leur avons confiés.Très nombreux sont les enfants de choristes qui intègrent une école de musique, influencés par la fréquentation assidue de notre festival.Dirigé de 2008 à 2012 par Brice Martin, jeune et talentueux chef montois (Carmen, Madama Butterfly, Mireille, Don Giovanni, Iphigénie en Tauride), cette année par Philippe Forget (direction musicale des Contes d’Hoffmann, Opéra National de Lyon en 2014) l’Orchestre de l’Opéra des Landes est toujours composé de musiciens accomplis, souvent en formation réduite (de 14 à 22 musiciens) et pour partie landais. Ainsi, depuis 2010, Laura Nicogossian, Anne- Lyse Saby, François Bonnaud, Pascal Jean, Jean-Pierre Lamothe, Michel Delattre, François Darrigan, Aurélien Grais, Brigitte Macé, Julien Garcia, Didier Benard, Robin Clavreul, Yannick Belkanichi, Richard Desperes, professeurs au Conservatoire de Musique des Landes, Guillaume Darricau, Maïlys Barousse, Virginie d’Avezac, Gaëlle et Céline Deblonde, François Etchebarne, Marion Joliot, Yves Tastet, Benoit Cazaux, Henri Laborde, landais résidents ou «expatriés» ont joué dans notre orchestre.

Une programmation diversifiée et innovante

Amener l’opéra hors des lieux de représentation “officiels” n’est pas incompatible avec un esprit de création, au contraire! Norma et Lucia di Lammermoor se passaient dans les lieux prévus par les didascalies (même si la folie de Lucia à la fin faisait éclater les conventions théâtrales), La Serva Padrona commençait dans un intérieur bourgeois XVIIIème qui se transformait brutalement en bureau new-yorkais, La Traviata représentait le souvenir d’Alfredo comme le souhaitait Dumas, Tosca, la répression policière lors du G8 de Gênes, La Belle Hélène évoluait sur un paquebot de croisière abordant le port du Pirée. Carmen, se déroulait dans le cadre mythique des arènes de Soustons et de Mugron, Madama Butterfly soulignait, en montrant la vie simple d’une jeune japonaise actuelle passionnée de mangas, la violence du comportement de Pinkerton, La Flûte Enchantée, enfin, parlait des rapports étranges de cette folle « famille » dans l’imaginaire de Tamino et Mireille lançait un pont entre traditions provençales et gasconnes grâce aux images de Félix Arnaudin et la traduction en gascon des choeurs et de certaines parties solistes, la scénographie de Don Giovanni et Iphigénie en Tauride, fondée sur l’esthétisation de l’espace scénique, portait le spectateur à plonger dans ces deux mythes de l’histoire de l’humanité… 

– Musique contemporaine avec Cage, Scelsi, Petrassi en 2004 et 2005, « Étrange Bouche » pour voix seule de Tanya Laing en 2008 

– Compagnies d’opéra invitées : Théâtre du Pont Tournant (Rita, 2009), Auteuil zéro 4 virgule 7 (le Mari à la Porte), Calune Opéra (The Bear), Festival de Lamalou-les-Bains (Le Barbier de Séville, 2013) 

– Répertoire classique : Quatuor à cordes en 2009, Concertos pour piano de Chopin en 2010 et Autour de La Sonate de Franz Liszt en 2011 par Maxence Pilchen, rare intégrale des mélodies d’Henri Duparc en 2011, Mélodies de Fauré et 5ème symphonie de Beethoven en 2013

– Musiques du Monde, en 2011, Tousis en Oc et Lambrusquera ont enrichi notre festival de sonorités gasconnes et la Compagnie Pass’aire a initié le public aux danses gasconnes, pour honorer la «gasconnisation» de l’opéra Mireille, Heather Lasses, chansons écossaises en 2013

– Musique ancienne et baroque, Compagnie Maître Guillaume (chant et danse renaissance) en 2010,  le spectacle Roland de Roncevaux a exploré le répertoire des troubadours et de la polyphonie médiévale en 2011,  Pulchra Es (2013)

– En 2012, nous avions la fierté d’avoir accompagné la création de l’Orchestre Symphonique des Landes sous la direction de Brice Martin, avec un programme éclectique et de qualité autour de l’Espagne.  

Le Public

Le public est surpris et ravi de trouver à Soustons un répertoire lyrique d’une telle qualité et, rarissime pour le genre dans un tel festival, des productions innovantes et des œuvres intégrales en version originale. Nous avons fidélisé un public local qui ne serait jamais «allé à l’opéra», et qui depuis fréquente les grandes maisons, les retransmissions ou les «bacs des disquaires». Transgénérationnelle est également la composition de notre public. Il est toujours émouvant de rencontrer un jeune qui vient d’intégrer un conservatoire et dont la vocation est née grâce à notre festival, en assistant à un opéra pour enfants ou une générale. Les générales sont ouvertes aux moins de 25 ans. Les handicapés de la Résidence André Lestang assistent à la générale et à toutes les répétitions scéniques et musicales, créant entre le personnel d’encadrement, les résidents et les artistes des échanges enrichissants et renouvelés avec bonheur.

 Opéra pour enfants : Pour initier les enfants, nous avons choisi de leur proposer des spectacles adultes, adaptés (Le chanteur d’Opéra en 2013, Iphigénie en Tauride en 2012, Roland de Roncevaux en 2011) et didactiques, immergeant les enfants dans le monde du lyrique. Et ça marche… Les enseignants jouant le jeu, le résultat est stupéfiant. Les enfants, par exemple, écoutent Iphigénie en Tauride, avec la scénographie et les voix du spectacle adulte, et qui, l’espace d’une heure, sont transportés dans l’univers du théâtre vivant, questionnant ensuite sur les métiers de la scène, la technique, les personnages de la pièce. Toutes les écoles de MACS sont invitées. 400 enfants par festival depuis 2008. 

Olivier TOUSIS

Chanteur lyrique landais, il a interprété à la scène les rôles de Sharpless (Madama Butterfly), Escamillo (Carmen), Golaud (Pelléas et Mélisande), Scarpia (Tosca), Don Alfonso (Cosi Fan Tutte) Méphisto (Faust), Lo Vienaire dou Bonhur (Opéra occitan de G. Garcin, création Périgueux). Il fut membre du Delta Ensemble de Bordeaux (Musique Contem-poraine), des choeurs du Capitole et de l’Opéra de Monte-Carlo, de l’Ensemble VoXabulaire. Il a fondé l’Opéra des Landes et mis en scène les opéras de 2001 à 2014.

Länk till festivalen

Related posts